SOB
Stanserhorn

Oui aux bus longues distances, mais non au picorage

L’entreprise Domo Reisen a déposé des demandes de concession pour le transport de voyageurs. Sur trois lignes, deux courses par jour et par direction sont prévues.
 
D’un côté, les relations par bus longues distances représentent une offre supplémentaire pour la clientèle des TP, mais, d’un autre côté, elles concurrencent dans une certaine mesure les offres existantes. La première préoccupation de l’UTP est que le système actuel des TP en Suisse, unique en son genre, ne soit pas affaibli, ni mis en danger. L’UTP ne s’oppose ainsi pas aux demandes de concession émises par Domo Reisen, mais elle réclame des conditions-cadres identiques pour tous. Picorer les avantages tout en laissant les inconvénients aux autres participants au marché n’est pas du tout acceptable. Il faut que règne une concurrence loyale.
 
Plus en détail, l’UTP demande notamment que la loi sur le transport de voyageurs (LTV) soit respectée, par exemple à l’égard du devoir de circuler selon l’horaire annoncé et indépendamment du taux d’utilisation (remplissage) des bus. En outre, elle réclame d’autres conditions importantes pour se voir octroyer une concession, telles que l’intégration complète de Domo Reisen dans le Service direct et dans son calcul de tarification, l’application des conditions de travail et des prestations sociales usuelles de la branche, ainsi que le respect des dispositions légales pour l’égalité des personnes handicapées.
Enfin, l’UTP enjoint l’OFT de prendre ses responsabilités de surveillance et de vérifier que les entreprises qui transportent des voyageurs respectent les points mentionnés. Durant les mois à venir, l’UTP observera les effets des lignes de bus longues distances sur le système des TP. Elle se réserve le droit de changer d’avis à l’égard des concessions des bus longues distances. Ce pourrait être le cas s’il ressort que la concurrence engendrée a des retombées négatives sur la clientèle ou sur le financement du système des TP.