Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à eVoyage

 

S'abonner à RTE NEWS

 

e-newsletters

Newsletter des tp
eVoyage
TECH NEWS
RTE NEWS
MGB
BLS
STI
RhB
CJ
Nos thèmes > Répartition modale

RĂ©partition modale

La part des transports publics sur l’ensemble du trafic doit augmenter

En 2021, l’Union des transports publics (UTP) place la répartition modale sous le feu de ses projecteurs afin de poser des jalons pour que la part des transports publics sur l’ensemble du trafic reparte à la hausse sur le moyen et le long terme après une période de stagnation.
Poursuivre l’objectif d’augmenter la répartition modale en faveur des transports publics est un long chemin, souvent parsemé d’embûches. Il n’y a pas de remède miracle, ce sont plutôt un ensemble de mesures qui permettent d’y parvenir.


1. Réparition modale et climat

Les prestations des transports publics ont considérablement augmenté au cours des dix dernières années, et pourtant la part des TP stagne. L’UTP souhaite que cela change, car l’objectif d’augmenter la répartition modale en faveur des transports publics ne cherche pas uniquement à gagner quelques points de pourcentage, il en va d’une politique climatique crédible. Dans les débats actuels sur le climat, les transports publics sont un élément important de la solution, pas du problème. Des transports publics bien conçus et fortement employés contribuent à ce que la Suisse atteigne les objectifs climatiques et énergétiques qu’elle s’est fixés.
En effet, les transports publics sont propres, efficaces énergétiquement et nécessitent comparativement peu d’espace. Sans augmenter la part modale des TP, il sera impossible d’atteindre les objectifs climatiques visés.

2. Répartition modale et politique

En 2020, plusieurs parlementaires (dont le conseiller national Martin Candidas) ont déposé des interventions demandant des mesures encourageant la hausse de la part modale des transports publics. Ces interventions ont été soutenues par le gouvernement fédéral.
En août 2019, le Conseil fédéral avait décidé de renforcer l’objectif relatif aux émissions de gaz à effet de serre: à partir de 2050, la Suisse ne devra plus émettre de gaz à effet de serre.
Selon les indications de l’Office fédéral des transports, en 2015, l’ensemble des transports étaient responsables de plus de 32 % du total des émissions de gaz à effet de serre en Suisse. Or, les trains et les transports publics routiers sont très efficaces énergétiquement et ne génèrent que peu (voire pas pour les chemins de fer) d’émissions de CO2.
Aujourd’hui (chiffres de 2020), les transports publics ont une part modale d’environ 21 %. Augmenter celle-ci contribue donc largement à réduire les émissions de CO2.

3. Répartition modale et revendications de l’UTP

L’Union des transports publics a chargé un bureau d’établir une étude relevant les mesures possibles pour augmenter la répartition modale en faveur des transports publics. Est posée comme condition de base une offre de TP attrayante et fiable. La branche ne doit pas se reposer sur ses lauriers à cet égard. Pour l’UTP, les points suivants doivent être soulignés:
  • Un nouvel aménagement de l’offre est nécessaire, sur tout le territoire et même au-delà.
  • Le trafic de loisirs présente un large potentiel puisque les TP couvrent actuellement seulement 19 % des distances parcourues pour les loisirs. L’infrastructure de ces derniers doit mieux intégrer l’accès par les transports publics.
  • Une coordination plus intelligente de l’aménagement du territoire et de la planification des transports peut elle aussi faire beaucoup.
  • Des bonnes relations de correspondance (nœuds) permettent de renforcer les TP également en dehors des agglomérations; les perspectives de transport 2040 de la Confédération voient un potentiel certain dans les petits centres en marge des agglomérations.
  • Dans le trafic international longues distances, il y a lieu d’améliorer l’offre des trains de nuit.Un nouvel aménagement de l’offre est nécessaire, sur tout le territoire et même au-delà.

4. Répartition modale et succès des TP jusqu’ici

Voici une petite sélection de mesures réussies grâce auxquelles la branche des TP est parvenue à rendre son offre encore plus attrayante et à renforcer ainsi la part modale des TP sur l’ensemble du trafic:
 

Offre

  • Horaire: introduction de l’horaire cadencé, puis augmentation continue des cadences
  • Réseau RER dans la région de Genève: RER transfrontalier entre la Suisse et la France

Billets et tarifs

  • Abonnements attrayants (abonnement général, demi-tarif, communautaire, etc.): produits-phares des TP suisses
  • Applications de billetterie automatique: utilisation simple et confortable
  • Billets spéciaux (prix réduits sur les trains longues distances faiblement fréquentés)

Aménagement du territoire

  • Développer les TP là où est le besoin: par exemple avec les nouvelles gares de Zürich Hardbrücke et Bern Wankdorf

Trafic de loisirs