TL
BLS

Trafic touristique

Les différents moyens de transport – train, bus, tram, transports à câble et bateau – se complètent idéalement dans un système uniforme du point de vue du client. Le trafic touristique et de loisirs s’étend sur toute la Suisse et dessert aussi bien des villes et des lacs que des vallées et des montagnes.
 
Afin que les transports publics suisses puissent continuer à offrir des prestations de grande qualité à leurs clients, l’image de marque du trafic touristique et de loisirs doit être continuellement renforcée dans tous les domaines, et ses intérêts défendus auprès de la population, du monde politique, des associations et des partenaires. Selon l’Office fédéral du développement territorial (ARE), 44 % des kilomètres parcourus chaque jour sont le fait du trafic de loisirs, dont un tiers en transports publics.
 
Dans un monde globalisé et un contexte de concurrence directe avec les prestataires de loisirs et de tourisme étrangers, l’affirmation du trafic touristique et de loisirs national nécessite de bonnes conditions-cadres. Les régions périphériques, souvent moins densément peuplées, en profitent également. Grâce aux recettes qu’il génère, ce type de trafic complète efficacement le trafic pendulaire existant (mobilité à des fins professionnelles) pour garantir une offre de qualité même dans les régions les plus reculées.
 
Le présent document soulève les principaux points et explique quelles sont les mesures nécessaires à assurer la poursuite du développement du trafic touristique et de loisirs dans les prochaines décennies. Un accent particulier est mis dans ce contexte sur le trafic régional voyageurs (TRV) avec fonction de desserte.

Téléchargement

Trafic touristique (PDF)