Alter Browser
Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Close
Newsletter

S'abonner à eVoyage (public)

Actualités du monde de l’UTP
 
 

S’abonner à la Newsletter TP (public)

Informations destinées aux cadres des entreprises membres
 
 

S'abonner à UTP INSIDE (public)

Informations spécialisées bus, TRV/trafic local, trafic marchandises, trafic touristique, formation, RH, finances
 
 

S'abonner à RTE NEWS (public)

Informations spécialisées sur l’Ouvrage de référence en matière de technique ferroviaire (RTE)
 
 

TECH NEWS (pour les membres de l'UTP)

S’enregistrer et s’abonner

Informations spécialisées sur la technique et l’exploitation ferroviaire
 

e-newsletters

Newsletter des tp
eVoyage
UTP INSIDE
TECH NEWS
RTE NEWS
Close
AB
vbg
SGV
BLS
TMR
mgb
ZVV
Médias > Attelage numérique dans le trafic marchandises ferroviaire

Attelage numérique dans le trafic marchandises ferroviaire

Un premier train marchandises «numérique» parcourt les réseaux ferroviaires européens depuis l’automne 2021. L’objectif est de tester l’attelage automatique numérique (abrégé DAC de l’anglais) dans des conditions réelles. La branche est unanime: une étroite collaboration nationale et européenne est capitale pour réussir la mise en place du DAC.

Le trafic marchandises ferroviaire doit devenir plus efficace et plus simple afin de satisfaire aux besoins de la clientèle et du marché, de transporter davantage de marchandises sur le rail et de contribuer ainsi à ce que les objectifs climatiques et de transfert soient atteints partout en Europe. L’attelage automatique numérique (abrégé DAC de digital automatic coupling) joue un rôle capital dans ce contexte. D’ici 2030, il doit remplacer le manuel et donc chronophage attelage à vis en Europe.

Le train marchandises «numérique» a parcouru le réseau suisse au cours des derniers mois. CFF Cargo l’a testé sous toutes ses coutures en mars. L’objectif est de tester l’attelage automatique numérique en exploitation réelle. Les résultats des tests seront pris en compte dans la poursuite du développement du DAC.

Le train «numérique» se compose de 13 wagons marchandises différents et d’un wagon de mesure de la Deutsche Bahn. Tous sont reliés entre eux par l’attelage automatique numérique. En sus du couplage mécanique et pneumatique, les véhicules sont reliés par conduite électrique et câble de données.

L’attelage automatique numérique est le projet d’innovation prioritaire du trafic marchandises ferroviaire en Europe. En Suisse, l’Office fédéral des transports, l’Union des transports publics et l’Association des chargeurs (VAP) poussent l’initiative.