Alter Browser
Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Close
Newsletter

S’abonner à UTP NEWS (public)

Actualités, positions et faits
 
 

S'abonner à UTP INSIDE (public)

Informations spécialisées bus, TRV/trafic local, trafic marchandises, trafic touristique, formation, RH, finances
 
 

S'abonner à RTE NEWS (public)

Informations spécialisées sur l’Ouvrage de référence en matière de technique ferroviaire (RTE)
 
 

TECH NEWS (pour les membres de l'UTP)

S’enregistrer et s’abonner

Informations spécialisées sur la technique et l’exploitation ferroviaire
 

e-newsletters

UTP NEWS
UTP INSIDE
TECH NEWS
RTE NEWS
Close
AB
BLS
SGV
RBS
CJ
VBG
MGB
Médias > Placer le bon aiguillage pour le trafic intérieur de marchandises sur le rail

Placer le bon aiguillage pour le trafic intérieur de marchandises sur le rail

10.1.2024 | Le Conseil fédéral a adopté aujourd’hui le message sur les futures conditions cadres du trafic de marchandises en Suisse. La LITRA, l’ASTAG, la CI Trafic combiné, la VAP et l’UTP saluent les jalons désormais posés pour le trafic de marchandises en Suisse. La Suisse a et aura besoin à l’avenir d’une logistique forte dans le trafic intérieur, d’importation et d’exportation sur le rail, la route et par bateau. Grâce à l’élan de modernisation prévu, le trafic intérieur de marchandises sur le rail bénéficiera des bonnes conditions nécessaires pour pouvoir proposer des solutions logistiques innovantes et adaptées au marché.

Lors de la consultation, le Conseil fédéral avait proposé deux variantes. Les associations mentionnées saluent expressément le fait que le Conseil fédéral poursuive la variante 1 qu'elles favorisent. Cela va de pair avec le soutien aux objectifs du projet proposés par le Conseil fédéral, à savoir moderniser le trafic ferroviaire de marchandises sur le plan technique et organisationnel, renforcer les chaînes de transport multimodales et mieux intégrer la navigation. Cela permet notamment de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre dues au trafic de marchandises. Le soutien financier ciblé du transport ferroviaire de marchandises par wagons complets isolés (TWCI) prévu par le Conseil fédéral est nécessaire à cette fin. Concrètement, la Confédération doit fournir un financement transitoire aux fournisseurs d’une offre de réseau TWCI pendant une période limitée.

Les associations mentionnées soutiennent également le fait que la Confédération prévoie des financements de transformation pour l’automatisation et la numérisation, ainsi que pour les modernisations techniques. L’introduction de l’attelage automatique numérique, notamment, contribuera à rendre le trafic ferroviaire de marchandises plus efficace, plus simple, plus rapide et moins cher. L’introduction de l’attelage automatique numérique est menée de manière coordonnée par les chemins de fer européens, ce dont la Suisse doit absolument s’inspirer. Le Conseil fédéral propose en outre d’introduire un bonus pour inciter à poursuivre le report modal, sous la forme d’une contribution à la réduction des prix pour le chargement sur le rail. Selon le message, les coûts de toutes les mesures pour les quatre prochaines années s’élèvent à 680 millions de francs. Les associations citées sont convaincues que le trafic intérieur de marchandises par rail pourra ainsi saisir ses chances et rendre l’ensemble du système de transport de marchandises plus efficace et plus durable.

Nous voyons les perspectives de croissance pour la logistique intérieure d’un bon oeil. De nombreuses entreprises ont l’ambition et des projets concrets pour réaliser leurs opportunités de marché, par ex. dans le domaine de la logistique urbaine, des solutions clients avec des trains complets ou de l’approvisionnement et de l’élimination dans le secteur du bâtiment et du recyclage. De même, la demande de chaînes de transport garantissant la sécurité de l’approvisionnement, d’une logistique dont la réduction des émissions de CO2 peut être prouvée ou d’installations de transbordement performantes pour le transport multimodal de marchandises augmente.

Dans une deuxième étape, l’équipement des camions à propulsions écologiques doit être réglementé. Cela doit être prévu dans le cadre de la révision de la loi relative à une redevance sur le trafic des poids lourds (LRPL) et sous la forme d’un financement de départ pour les camions à propulsions écologiques. La révision de la LRPL doit en même temps déterminer le cadre du financement de la modernisation du trafic ferroviaire de marchandises. Enfin, dans le cadre de la prochaine révision, il faudra aboutir à une baisse significative du prix des sillons pour le trafic de marchandises par rail, conformément au modèle européen.

Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)