Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à eVoyage

 

S'abonner à RTE NEWS

 

e-newsletters

Newsletter des tp
eVoyage
TECH NEWS
RTE NEWS
MGB
BLS
STI
RhB
CJ
Médias > Le trafic combiné, un pilier du transport suisse de marchandises

Le trafic combiné, un pilier du transport suisse de marchandises

11.2.21 | Mardi 9 février, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié sa nouvelle statistique sur le transport combiné de marchandises. Ce dernier ne cesse de gagner en importance, en particulier dans la politique suisse des transports.
 
Le trafic combiné est le transport d’unités de transport intermodales (conteneurs, caisses mobiles, semi-remorques et véhicules routiers de transport de marchandises) sur différents modes de transport (rail, voie navigable, route). Le principe est de couvrir la majeure partie de la distance par le rail ou par voie navigable (parcours principaux) et de réduire autant que possible les parcours initiaux et terminaux par la route. Au vu de la politique suisse de transfert, le trafic combiné revêt une importance capitale puisqu’il contribue largement au transfert du trafic marchandises à travers les Alpes de la route au rail et à la mise en oeuvre de l’article de la Constitution fédérale sur la protection des Alpes. Au total, 19 251 000 tonnes nettes ont été transportées en 2019 dans les quatre catégories du trafic combiné non accompagné que sont le trafic intérieur, l’importation, l’exportation et le transit. Ce dernier représente 84 % du tout. À cela s’ajoutent 1 446 000 tonnes nettes acheminées en trafic combiné accompagné (chaussée roulante). De manière générale, environ un tiers de tout le trafic marchandises ferroviaire se fait en trafic combiné.

La nouvelle statistique met en outre en lumière les flux de marchandises des quatre types de trafic. Si le transit voit passer beaucoup de marchandises entre l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et l’Italie, dans le trafic intérieur, les flux vont et viennent surtout du nord-ouest de la Suisse. Il est par ailleurs intéressant de remarquer que le transport de marchandises entre la Suisse et la France et l’Autriche voisines ne se fait presque pas du tout en trafic combiné.

Couvrant les années 2016 à 2019, la nouvelle publication de l’Office fédéral de la statistique repose sur les recommandations de l’office statistique de l’Union européenne (Eurostat) et exploite les données du système CIS Infra de CFF Infrastructure. À long terme, elle vise à représenter les chaînes de transport intermodales du point d’envoi du conteneur à sa destination finale. Les résultats et explications des nouvelles statistiques sur le transport combiné de marchandises figurent sur les pages Internet de l’OFS: www.statistique.ch / www.kvs-f.bfs.admin.ch.
 


  Logos Kooperationspartner
 

Logos Kooperationspartner
 

Renseignements

Michael Ruefer, directeur suppléant de la LITRA | 031 328 32 37
Floriane Moerch, porte-parole de l’UTP pour la Suisse romande | 031 359 23 32
Bruno Galliker, porte-parole de l’UTP pour la Suisse romande | 031 359 23 38
 

Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)
Grafique 1 (JPG)
Grafique 2 (JPG)