TMR
BLS

Manifestations spécialisées

´╗┐Informations à retenir concernant les manifestations et conférences spécialisées

Conférence Kontiki
9 et 10 mars 2017, Francfort-sur-le-Main

 

   
58e conférence Kontiki des 9 et 10 mars 2017, Francfort-sur-le-Main

Placée sous le titre «Billet électronique et innovations: deux mondes différents?», la conférence Kontiki s’est penchée les 9 et 10 mars 2017 sur la question de l’importance du rôle de moteur d’innovation des prestataires de transports publics dans la transformation numérique ou si d’autres acteurs contestent ce rôle à notre branche.

 


La première partie de la conférence a été consacrée aux solutions actuelles dans la région Rhin-Main. La communauté de trafic Rhin-Main teste depuis 2016 auprès de clients volontaires le «RMVsmart», qui réside dans l’application d’un tarif simplifié (prix de base additionné d’un prix dépendant de la distance). L’essai offre la possibilité de tester différentes approches et innovations dans la pratique et avec peu de dépenses (par exemple la différenciation de l’offre pour les clients fidèles, l’effet de guidage du trafic des tarifs ou l’identification des critères de décision des clients).

D’autres approches présentées ont montré que la branche ne restait pas les bras croisés. La communauté de trafic Rhin-Ruhr teste actuellement la billetterie financée par la publicité: les clients qui regardent une annonce publicitaire peuvent voyager gratuitement. La présentation du recours à des applications de jeux a également illustré une possibilité intéressante de transmettre des messages et de l’information à la clientèle de façon ciblée: l’approche ludique permet de toucher des groupes-cibles spécifiques, par exemple les jeunes.

Des acteurs importants ont présenté leur position dans la distribution de demain en tenant particulièrement compte des plateformes de mobilité. Les principaux aspects discutés ont été les propres intérêts des prestataires et le modèle d’affaires choisi.

Le prestataire de plateforme de mobilité «moovel» a revendiqué une gestion transparente des données et la mise à disposition d’une solution globale. Il construit le standard, et les transports publics peuvent participer à la poursuite de son développement. L’accent est actuellement mis sur la rapidité d’utilisation pour les clients et les clients occasionnels. Etant donné que la branche des transports publics ne met actuellement pas inconditionnellement ses données à disposition des prestataires de plateformes de mobilité tels que Quixxit ou moovel, ces derniers n’ont pu se développer que lentement jusqu’à présent.

Différents représentants de la branche ont plaidé pour un positionnement fort de celle-ci à travers le maintien systématique d’une gestion autonome des données clients, la mise à disposition de ses propres offres et l’application de ses propres modèles d’affaires. L’appel à constituer ou à proposer une plateforme propre aux transports publics réduit la dépendance envers les plateformes ou les services de distribution de tiers. Dans ce contexte, les transports publics doivent développer leurs propres modèles d’affaires.

Dans ce cadre, le VDV, association allemande des entreprises de transport, a présenté son initiative d’interconnexion avec les caractéristiques centrales suivantes: réduction des obstacles à l’accès (c.-à-d. réduction de la complexité tarifaire), uniformisation de l’information à la clientèle et renforcement de l’orientation sur les besoins de la clientèle.


La présentation et la visite de deux laboratoires d’innovation de la DB (d-Labs) à Francfort constituaient un point important du programme et ont donné un aperçu intéressant de la manière d’y travailler. Des partenaires internes et externes sont réunis au sein d’un réseau. Sur cette base, des «prétotypes», à savoir des exemples d’application simplifiés, sont rapidement élaborés (par exemple à l’aide de briques Lego). Lorsqu’une idée est évaluée positivement par les clients, elle est ensuite poursuivie sous forme de prototypes, puis de manière opérationnelle. Le laboratoire d’innovation assume le rôle de médiateur et examine les idées de façon impartiale. Les idées et les approches issues de l’extérieur de l’entreprise et de la branche sont identifiées et introduites. Dix personnes travaillent actuellement au d-Lab pour les différents secteurs d’activité de la Deutsche Bahn (DB).



Vous pouvez télécharger les exposés de la 58e conférence Kontiki de Francfort-sur-le Main au moyen de ce lien.

Les informations détaillées ne sont disponibles qu'en allemand.

Martin Perrez
ch-direct
Distribution et systèmes


Archiv

Jahr
2016
2015