TMR
Stanserhorn

Manifestations spécialisées

Informations à retenir concernant les manifestations et conférences spécialisées

eos.ticketingSummit, Hambourg
17 et 18 novembre 2016

De nombreuses idées pour la distribution du futur lors du «EOS summit» de cette année.

Différents aspects de la distribution de demain et des solutions novatrices pour les moyens de communication numériques dans les transports publics ont été présentés lors de cette manifestation spécialisée. eos.uptrade a montré les applications de ses solutions de distribution. Le colloque a illustré les opportunités qu’offrira la communication avec nos clients. De nombreuses possibilités s’offrent aux transports publics pour se profiler de manière conviviale et moderne.
 
Des exemples d’accès facilité aux transports publics ont été présentés à travers différents exposés.
De plus en plus d’enfants utilisent les transports publics sans être accompagnés. Ils ont souvent du mal à s’y orienter, car leur perception de l’espace et leurs connaissances du milieu sont encore limitées. Une application permet aux enfants de charger des billets achetés au préalable par leurs parents, ou à ces derniers de valider un avoir pour les achats de billets de leurs enfants. L’application facilite l’orientation des enfants à travers l’affichage des lignes souvent empruntées sur l’écran de leur smartphone. Ce moyen de paiement familial décharge d’une part les parents, et facilite d’autre part l’utilisation des transports publics par les enfants. Un segment important de la clientèle fait ainsi une expérience positive des transports publics.
 
La numérisation rend possibles de nombreuses applications qui facilitent l’achat de billets, le service clientèle et le service après-vente. Les façons d’aider le client sont nombreuses. Il arrive que des billets soient achetés à double ou que le processus d’achat ne puisse pas se terminer correctement (par exemple en raison d’un plantage de l’application) et soit donc interrompu. Un système de prévention des achats à double permet d’éviter au client d’acheter plusieurs fois un billet. Il est simple d’annuler un billet ou de modifier un voyage. Lorsque le client quitte le rayon de validité du billet qu’il a acheté, il peut être prévenu par une alarme sur son téléphone. Il est également possible de soumettre plus simplement et plus rapidement des réclamations à travers les médias numériques: l’attribution d’une annonce à un événement concret est fortement facilitée (par exemple grâce à la localisation) et des alternatives peuvent être proposées au client.
 
La situation actuelle des prestataires de paiement mobile a été évoquée, de même que de nouvelles possibilités dans l’achat mobile. Une nouvelle solution avec une carte SIM compatible avec la NFC permettant d’accélérer le contrôle a été présentée. Le contrôle personnel pourrait être abandonné (car le billet serait attribué de façon univoque à un smartphone et à une personne) et les copies de billets seraient plus facilement identifiées. EOS a montré la manière et les méthodes à travers lesquelles un mode de travail souple est encouragé dans ses projets. La présentation des tests automatisés a également été intéressante.
 
Ce colloque spécialisé s’est terminé par des rapports d’expérience tirés de la pratique de la Münchner Verkehrsgesellschaft (MVG) et des Stuttgarter Straßenbahnen AG (SSB). La discussion finale a permis d’évoquer plusieurs défis comme l’économie de partage et ses conséquences pour les transports publics ou les effets de la numérisation sur la distribution.

Martin Perrez
ch-direct
Distribution et systèmes
 
 

Conférence Kontiki, Leipzig
10 et 11 novembre 2016

Le thème de la 57e conférence Kontiki à Leipzig était «Le zoo eTicket». L’accent était placé sur les systèmes de eTicketing en Allemagne et en Pologne. D’autres thèmes comme le paiement sans contact, les applications multiples et la numérisation étaient également au programme.

Vous pouvez télécharger les exposés de la  57e Conférence Kontiki de Leipzig aux moyen de ce lien.
Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.

Journée des infrastructures 2016
28 Octobre 2016, Brugg-Windisch

La 5e Journée des infrastructures du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) a eu lieu le 28 octobre 2016 à la Haute école spécialisée de Brugg-Windisch (FHNW).
 
La stratégie «Suisse numérique» adoptée par le Conseil fédéral en avril 2016 doit mettre en place la ligne de conduite étatique en matière de collaboration entre les autorités, le monde politique, l’économie, la science et la société civile afin de façonner l’avenir numérique. L’objectif est de donner de la place au développement numérique, d’interconnecter les processus de transformation et d’aborder le changement de structures de manière active.
 
Les données et leur échange sont toujours plus importants et rapides. Des études de l’OECD prédisent que l’open data générera une croissance économique supplémentaire, en particulier dans les domaines de la santé, de la formation et des transports. Dans ce dernier domaine, les données devront pouvoir être échangées entre les différents modes de transport, y compris celles des véhicules du trafic routier. Les données de déplacement anonymisées des usagers seront nécessaires à l’avenir afin de planifier les infrastructures et de réunir les différents modes de transport sur des plateformes de mobilité. Il est donc urgent de créer les bases légales nécessaires à cette fin.
 
La thématique «Data Policy» a été traitée dans son ensemble à travers des présentations de qualité et une discussion. Vous trouverez davantage d’informations concernant la manifestation ici. Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.
 

Solutions de distribution des CFF: séance d'information
2 septembre 2016, Berne

CFF Partenaire commercial a présenté des solutions novatrices et conviviales pour sa clientèle lors de sa séance d'information de cette année.

Le thème central était le rettachement sûr et aisé à l'interface NOVA afin de permettre une utilisation optimale des solutions de distribution.

La manifestation a été parfaitement organisée au siège principal de CFF Voyageurs à Berne et a été riche en informations. Les visiteurs on été bien reçus par leur hôte, les CFF.

www.cff.ch/partenaire-commercial

 

Conférence Kontiki, Duisburg
16 et 17 juin 2016

Intitulée «Der Preis macht’s heiss» (c’est du prix qu’il s’agit), la 56e conférence Kontiki de Duisbourg a abordé en particulier les questions de tarification et de marketing, ainsi que les enjeux liés à la billetterie électronique. L’orientation clientèle doit être le fondement de la billetterie et des relations à la clientèle.

Les thèmes du contact avec la clientèle et de la billetterie électronique ont été abordés sous leurs divers aspects à Duisbourg. En introduction, les enjeux liés à l’avenir de la modernité et les conséquences pour le marketing ont été mis en évidence. La branche des transports publics doit se préparer à ce que des opérateurs externes soient en mesure d’offrir des solutions clés en main (p. ex. véhicules, assurances, planification de la mobilité). De grandes entreprises comme Google sont intéressées en priorité à l’accès aux données, qui représentent un élément clé de marketing et d’accès au marché.

Ensuite, les principes fondamentaux de communication des entreprises de transport avec leur clientèle ont été exposés. La pensée en termes de relations à la clientèle doit remplacer l’orientation sur le cycle de vie des produits. La billetterie électronique est une grande opportunité de créer de nouvelles relations. Il convient de surmonter plusieurs obstacles pour que la billetterie en ligne soit bien acceptée:




La vente, en tant que point de contact, revêt une signification cruciale. Les billets par téléphone portable et la billetterie électronique en général doivent de plus en plus répondre à tous les besoins de la clientèle. Ils doivent par exemple intégrer des informations de base qui ne sont pas forcément accessibles actuellement. Et sur cette base, il faut transmettre des informations complémentaires. Ce qui est important ici, ce n’est pas tant la clarté du tarif que l’orientation vers la simplicité perçue. Il faut trouver le bon équilibre entre une augmentation des tarifs et le renforcement de l’attrait des produits.





De nombreux exemples ont montré comment il est possible d’éveiller l’enthousiasme des clients: susciter des émotions, donner forme et attirer l’attention par des ruptures. Des messages dovient être transmis aux points de contact avec la clientèle et par le biais des canaux de communication électroniques.

Il faut envisager une simplification des tarifs dans le cadre de la numérisation. Par exemple, un tarif aérien a été introduit dans la communauté tarifaire Rhein-Neckar. Sa lisibilité lui a valu d’être bien perçu de la clientèle parce qu’il correspond à sa manière de penser. Cet exemple montre que dans leurs réflexions, les entreprises de transport doivent davantage se mettre à la place du client. D’autres communautés ont simplifié leurs tarifs pour les rendre plus lisibles.

La billetterie électronique, ce n’est pas seulement un tarif ou un système de vente. En se présentant sur les canaux électroniques, les opérateurs des transports publics doivent assurer une présentation complète et harmonisée, tant du point de vue de l’entreprise que de la branche. Il ne doit pas y avoir uniquement les informations importantes sur l’horaire actuels et les perturbations. Une communication complète sur les offres, assortie de messages positifs aussi nombreux que possible doivent aussi être présents, pour atteindre la clientèle via ces canaux intelligents. Il est nécessaire d’entretenir une relation à long terme avec les clients. Dans le processus de numérisation, nous ne devons en aucun cas oublier notre cœur de métier, et garder en permanence le souci du client. Le souci de la relation à la clientèle doit aussi servir de base à la billetterie électronique.

Martin Perrez

ch-direct
Distribution et systèmes

Vous pouvez télécharger les exposés de la  56e Conférence Kontiki de Duisburg aux moyen de ce lien.
Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.
 


Conférence Kontiki, Stuttgart
10 et 11 mars 2016  

Les clients de la mobilité veulent se déplacer le plus simplement possible et pour cela, ils utilisent de plus en plus souvent des moyens de transport différents et adaptés à la situation. Ils ont une approche multimodale et agissent en conséquence (cf. e-Vertrieb décembre 2015). C’est pourquoi les calculs d’itinéraires ne peuvent plus se limiter aux transports publics, mais doivent également intégrer les étapes de voyage précédentes et suivantes. Des plates-formes de réservation intégrées sont en train d’être développées en Suisse, et en Allemagne, qui permettront aux clients de réserver et de payer différentes prestations de mobilité sur un seul portail à moyen terme. Les entreprises de transport des TP doivent donc se repositionner. Quel rôle jouent-elles dans la chaîne de mobilité? Quelles offres doivent-elles proposer à leurs clients? Quel comportement adopter envers les concurrents et les partenaires de coopération?

Des experts en transports se sont réunis à Stuttgart à l’occasion de la 55e conférence Kontiki, qui portait sur l’intégration de la mobilité durable. L’accent a été mis sur les expériences faites par les communautés de transport allemandes lors du développement de plates-formes de réservation intégrées, ainsi que sur les missions et les opportunités que réserve la mobilité combinée aux entreprises de transport. La volonté et la nécessité de miser davantage sur la mobilité globale et les possibilités de réservation multimodales ont clairement été exprimées. L’extension des prestations est souvent réalisée au cours de différentes étapes. Certains prestataires se tournent surtout vers l’interconnexion de différentes prestations (électro)mobiles (p. ex. le projet de la carte polygo de «Stuttgart Services»). Le billet électronique classique pour les TP se transforme en une carte de mobilité multimodale (p. ex. Bade-Wurtemberg, Stuttgart, Münster).

Les entreprises de transport estiment qu’il est important pour elles de consolider leur position sur le marché national grâce à une offre de qualité (p. ex. offres de mobilité dans leurs zones communautaires). La première étape de ce développement consiste en général à intégrer les prestations régionales et à augmenter l’attrait de l’offre en proposant des réductions (p. ex. la carte polygo à Stuttgart: payer et collecter des points, réductions, services régionaux de bibliothèques ou d’offices, tels que demande de carte d’identité). Après avoir consolidé leur position, les entreprises de TP deviennent des partenaires de coopération des autres prestataires de mobilité et peuvent aussi poser des exigences (p. ex. réduction ou suppression des commissions envers les prestataires des plates-formes de mobilité telles que moovel).


L’exposé sur moovel a montré que des prestataires de mobilité extérieurs à la branche cherchent à réaliser des bénéfices en offrant leurs services d’intermédiaire: la mobilité est proposée au client (final) au même prix. Ce modèle d’affaires repose sur les commissions et les marges. La fonction de paiement requiert la collaboration avec des services tiers, ce qui augmente le degré d’utilisation et ainsi l’attrait de l’offre spécifique. Ces prestataires explorent toutes les formes de mobilité. Ainsi, les personnes qui ne sont pas clientes des TP bénéficient également d’avantages (p. ex. la transaction couvre aussi le parking à la disposition des clients). Les TP se retrouveront peut-être en concurrence avec la voiture ou le trafic individuel motorisé (TIM) chez de nombreux prestataires de mobilité. L’accès à la mobilité changera profondément (p. ex. orientation sur la chaîne de mobilité, accès pratique depuis un seul compte, accès via de nouveaux canaux électroniques tels que le téléphone ou la montre): la question n’est pas de savoir si le changement interviendra, mais à quel moment.


Les entreprises de transport et l’ensemble du secteur devront consolider leur position s’ils veulent éviter d’être dirigés, voire dominés, par des prestataires étrangers à la branche. Partant, les TP pourront par exemple permettre aux prestataires hors branche d’accéder aux données des clients, mais ne verseront pas de commissions. Dès qu‘un prestataire de mobilité sert d’intermédiaire pour un trajet en transports publics, les TP peuvent exiger de lui qu’il leur fournisse les données des clients. L’aménagement des contrats avec les prestataires de plates-formes de mobilité sera donc capital. Plusieurs plates-formes sont en cours de développement, mais seules les meilleures s’imposeront.

L’exposé sur Stuttgart, la ville qui accueillait la conférence, a surtout porté sur la coordination régionale, le développement de la mobilité de raccordement sur le premier/dernier kilomètre et la conservation des informations non électroniques. La communauté de transport et tarifaire de Stuttgart (VVS) fait face à ses responsabilités, et avec ses offres combinées, elle offre de nombreux atouts à ses clients: accès simple à la mobilité, concentration des informations ou actions spéciales pour les clients réguliers des TP.

À Münster, les Stadtwerke Münster ont pu augmenter l’attrait de leur propre carte de mobilité et élargir leur clientèle en intégrant dans la carte la fonction de paiement pour les parkings (même pour les personnes non clientes des TP): l’entreprise de TP fait de la publicité pour cette carte en disant qu’il s’agit de la carte de stationnement la plus rapide de Münster. L’intégration de différents services permet également l’accès aux personnes qui ne sont pas clientes. Plusieurs exposés ont mis en exergue les différents aspects de la chaîne de mobilité et la fonction de paiement (covoiturage stationnaire et dynamique, stations de vélos électriques).

 
Vous pouvez télécharger les exposés de la  55e Conférence Kontiki de Stuttgart aux moyen de ce lien.
Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.
 


Conférence Kontiki, Berlin
12 et 13 novembre 2015

La 54e Kontiki-Konferenz s’est tenue à Berlin les 12 et 13 novembre 2015. Elle était consacrée aux solutions centralisées, décentralisées et multi-clients pour les systèmes de billetterie électronique, sous le mot d’ordre «zentral, dezentral und mandatenfähig - Lösungsansätze für e Ticketing-Systeme».
 
La région métropolitaine de Berlin-Brandebourg est en forte croissance. L’un des thèmes majeurs de la 54e Kontiki-Konferenz était le développement numérique de la VBB (Verkehrsverbund Berlin-Brandenburg): mobilité en réseau et titres de transport électroniques. La transmission de données mobile permet de relier le monde numérique et le monde réel et donc d’améliorer les avantages pour le client tout en réduisant les frais de distribution. Ainsi par exemple, le RER de Berlin est la première entreprise de transports à twitter au sujet des dérangements survenant sur ses lignes.

Des défis de taille:

- l’évolution du comportement de mobilité du client nécessite un besoin d’information accru,
- une demande plus importante dans les TP entraîne une augmentation des offres,
- le développement du numérique chez le client s’accompagne d’une évolution parallèle dans les TP.

Depuis janvier 2013, près de 350 000 cartes à puce, la «VBB-fahrCard», sont utilisées dans la région métropolitaine Berlin-Brandebourg. Il suffit de monter et de se rendre à destination!




La carte remplace le titre de transport papier, pour les abonnés dans un premier temps. Sur la «VBB-fahrCard» ne sont enregistrées que des données qui figuraient jusqu’ici sur le billet en papier ou la carte de client. Un accès par des tiers à des données personnelles supplémentaires et aux données sur le compte par la lecture des données de la puce n’est pas possible car celles-ci ne sont pas enregistrées sur la carte.

Les clients occasionnels achètent très facilement leur titre de transport via leur téléphone portable.

L’appli BVG «Fahrinfo Plus» transforme le smartphone en billet, informe des correspondances et peut enregistrer les parcours favoris. De plus, il est possible de trouver et de réserver des véhicules de Carsharing grâce à une interface interactive.


  

L’appli VBB «Bus&Bahn» pour Berlin et Brandebourg permet également d’acheter des billets sur le portable (titres de transport individuels, cartes journalières, billet pour le vélo et produits touristiques).



De plus, l’appli «S-Bahn-App» fournit des renseignements sur l’horaire et des informations sur le RER.



L’analyse et l’utilisation des Big Data dans le respect de la protection des données sont des thèmes majeurs pour la VBB. En plus des données sur le contrôle, la vente, les véhicules et les tarifs, il devra être possible à l’avenir d’analyser les données et de les utiliser pour les enquêtes sur le trafic, l’exploitation, la sécurité, la planification, de même que pour optimiser l’usage des infrastructures et à des fins de communication.  Dans ce contexte, la VBB et les entreprises de transport échangent avec le préposé berlinois à la protection des données et à la liberté de l’information, de même qu’avec le préposé du Land pour la protection des données.

Vous pouvez télécharger les exposés de la 54e Kontiki-Konferenz de Berlin au moyen de ce lien. Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.

 


Journée des infrastructures 2015
6 novembre 2015, Zurich 

La journée annuelle des infrastructures du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) s’est tenue le 6 novembre 2015 à l’EPF de Zurich. La manifestation avait été organisée conjointement avec la Chaire de management des industries de réseau de l’EPF de Lausanne. Les responsables politiques, scientifiques et les leaders économiques ont donné des conférences sur le thème du développement numérique.



Dans son allocution d’ouverture, «La Suisse sur la voie du numérique?» , Doris Leuthard, Conseillère fédérale et cheffe du DETEC, a expliqué l’importance du numérique pour les infrastructures suisses.
Doris Leuthard a fait remarquer que l’élargissement des infrastructures classiques que sont le réseau de distribution d’eau et d’électricité, le rail et la télécommunication n’était plus vraiment possible en raison de la superficie limitée du territoire national, et que par conséquent, les infrastructures devraient être optimisées. Elle a ajouté que les réseaux numériques étaient incontournables à ce niveau. Doris Leuthard a pris l’exemple d’un trajet en train pour montrer que le numérique commence par de petites choses. Aujourd’hui, a-t-elle indiqué, il est possible d’acheter les billets avec une appli. Pourtant, pour la réservation des places assises, on travaille encore à l’ancienne avec des bouts de papier, a-t-elle affirmé. Les places réservées continuent à être indiquées avec des étiquettes.

Selon une étude WEF, The Global Information Technology Report 2015, la Suisse se classe en 6e place dans une comparaison mondiale du développement numérique. Ce rang est bon, mais devra être amélioré à l’avenir. Les spécialistes des milieux politiques, économiques et scientifiques doivent se donner les moyens de garantir une structure du réseau accessible à tous, sûre et compétitive au niveau international dans les domaines du transport, de l’énergie et de la communication.

Vous pouvez télécharger les exposés de la journée des infrastructures 2015 de Zurich au moyen de ce lienLes informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.

 


Séance d’information concernant les solutions de distribution des CFF
26 juin 2015, Berne

La distribution de demain en de bonnes mains aux CFF

CFF Distribution et services a présenté ses solutions modernes de distribution au cours de sa séance d’information de cette année, intitulée «La distribution de demain en de bonnes mains aux CFF».
 

L’attention se porte toujours en premier lieu sur le client et ses besoins. Il veut pouvoir acheter facilement son billet et être bien conseillé en cas de besoin. Cela se reflète dans la devise de CFF Distribution et services:

-un billet facilement disponible accessible partourt
-un conseil et des solutions individuelles pour des clients de tous types


Les CFF proposent des solutions de distribution modernes et orientées sur l’avenir, assurent la livraison de données de vente et de décompte, et garantissent une bonne répartition des recettes avec les partenaires de distribution. Ils s’efforcent d’offrir un service impeccable pour leurs produits via des interfaces dédiées et optimisent continuellement les coûts d’achat et d’exploitation des produits proposés.

La séance au Kursaal de Berne a été parfaitement organisée et riche en informations. Les visiteurs se sont sentis en de bonnes mains chez leur hôte, les CFF.

Des informations supplémentaires peuvent être téléchargées au moyen de ce lien. Vous trouverez ici les transparents de la présentation du 26 juin 2015 à Berne et des informations détaillées concernant les produits et les services.


 

Conférence Kontiki, Munich
18 et 19 juin 2015

La 53e conférence Kontiki a eu lieu à Munich les 18 et 19 juin 2015, avec pour thème central l’intégration de systèmes et les défis qu’elle représente pour les transports publics.
 
Des solutions novatrices sont toujours plus demandées dans le trafic urbain. Les possibilités multimodales de planification des voyages sont en plein boom et vont encore gagner en importance à l’avenir. La mobilité urbaine change et de nouvelles offres apparaissent. Des assistants de voyage intelligents doivent permettre de faciliter les trajets et d’augmenter la rentabilité économique pour les entreprises de transport. Les attentes des clients des TP sont de plus en plus élevées. Le client veut voyager simplement de A à B et souhaite pouvoir acheter au préalable sur son smartphone un billet de transports publics pour n’importe quelle région d’un pays. C’est pourquoi le marché de la mobilité se développe avec un dynamisme rare, de nouvelles formes de mobilité venant compléter les systèmes établis. Les clients veulent des applications intuitives et simples leur proposant au même endroit toutes les informations utiles pour la mobilité:
 
  • achat de billets
  • informations sur l’horaire
  • informations en temps réel
  • diversité de prestataires et d’offres sur une seule application
  • possibilité de comparer les prix
  • indication des étapes du voyage (représentation du temps d’attente entre un moyen de transport et le suivant)
L’application de la Münchner Verkehrsgesellschaft (MVG App)


La Münchner Verkehrsgesellschaft (MVG), société d’exploitation des métros, trams et bus urbains munichois, a introduit un billet sur téléphone portable à la fin 2013. Au total, 555 millions d’utilisateurs ont circulé l’année passée dans Munich en métro, bus et tram, ce qui correspond à une augmentation de 25 % ces dix dernières années. La MVG transporte jusqu’à 1 million de voyageurs un jour ouvrable ordinaire, et plus de 700 000 utilisateurs ont téléchargé la MVG App jusqu’ici. Outre les renseignements classiques sur l’horaire, la localisation automatique permet de trouver depuis n’importe où à Munich l’arrêt le plus proche et une carte locale indiquant à quelle distance il se trouve. Des possibilités novatrices et individuelles d’interroger l’horaire: telle est la nouvelle génération de l’information aux voyageurs mobile. En été 2015, l’application sera élargie à l’autopartage et au prêt de vélos.

MVG Fahrinfo München est l’application actuelle de renseignements sur l’horaire pour Munich et sa région, et couvre le métro, le RER, les trams et les bus urbains, de même que les trains et les bus régionaux. Elle propose le billet mobile pour tous les moyens de transport de la MVG. Avec l’indication des lieux de départ et de destination, l’application propose les meilleures relations et le billet mobile correspondant. Le choix du billet ne nécessite aucune connaissance des tarifs ni des lieux.

https://www.mvg.de/services/mobile-services/fahrinfo.html

Nous remercions la Münchner Verkehrsgesellschaft (MVG) d’avoir autorisé l’utilisation de leurs photos pour cet article.



Qixxit

Qixxit, un portail de mobilité multimodal de la Deutsche Bahn (DB) fondé sur une application, a été présenté à Munich lors de la 53e conférence Kontiki. Le planificateur de voyage en ligne doit simplifier les déplacements en Allemagne. Le client peut effectuer sa sélection de façon modulaire et cliquer sur les moyens de transport (jusqu’à 15) qu’il souhaite utiliser sur son trajet. Qixxit indique ensuite les relations les plus rapides, les moins chères ou les plus confortables.


























https://www.qixxit.de/

Ceci représente la fin de la pénible recherche et de la fastidieuse combinaison des différents moyens de transport ou correspondances. Le système a cependant encore des points faibles. Tous les partenaires de Qixxit ne livrent pas encore l’ensemble des données nécessaires telles que les relations complètes ou les prix, et la réservation de billets intégrée n’est pas encore toujours possible. Les temps de correspondance sont parfois calculés trop juste et les retards ou suppressions de trains ne peuvent pas encore être affichés, à l’exception de ceux de la DB.
 
Qixxit est un «compagnon de voyage», il offre un nouveau service qui n’existait pas jusque-là et qui sera continuellement amélioré et développé.

Nous remercions la Deutsche Bahn (DB) d’avoir autorisé l’utilisation de leurs photos pour cet article.


Informations multimodales sur le trafic en Autriche

La plateforme «Verkehrsauskunft Österreich» (VAO) donne des renseignements sur l’ensemble de la situation en matière de trafic en Autriche, tous modes de transport confondus. Ceci est rendu possible par la mise de ces derniers sur un pied d’égalité. Les informations sont disponibles aussi bien sur Internet qu’à travers l’application gratuite «Unterwegs».


Plus de 500 webcams surveillent l’évolution du trafic dans toute l’Autriche afin d’en donner une vue d’ensemble et de livrer des pronostics quant à la circulation. L’application fournit des informations en temps réel sur les travaux et les ralentissements tels que bouchons ou accidents. La localisation GPS sur le téléphone permet d’afficher des cartes des environs et des informations de trafic. Pour les tronçons routiers payants, le smartphone permet d’acheter facilement et rapidement des cartes de péage. L’application fournit également des informations sur les installations Park&Ride, sur les stations de location de vélos et sur le temps nécessaire à la recherche d’une place de parking. Le tout contribue à la protection de l’environnement et à la diminution des émissions de CO2.
 
Les informations complètes et objectives de tous les modes de transport sont la condition principale afin de permettre à l’utilisateur de décider comment et avec quel moyen de transport un voyage doit être effectué. La plateforme VAO contribue ainsi sensiblement au transfert du trafic vers les transports publics.

http://www.asfinag.at/unterwegs/mobil-unterwegs

Davantage d’informations sur ce thème à l’adresse :
http://www.verkehrsauskunft.at/

Nous remercions la Verkehrsauskunft Österreich (VAO)  d’avoir autorisé l’utilisation de leurs photos pour cet article.

Les exposés présentés durant la 53e conférence Kontiki peuvent être téléchargés au moyen de ce lientLes informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.
 

Conférence Kontiki, Luxembourg
5 et 6 mars 2015

Kontiki est un réseau d’échange d’expériences dans le domaine des transports publics. Les participants à la conférence sont issus d’entreprises et de communautés de transport ainsi que des secteurs de la recherche et de l’industrie, du milieu politique, du monde des finances ou du domaine du consulting. Elle a pour but de favoriser la diffusion et l’échange de connaissances sur les nouvelles technologies et applications dans les transports publics de toute l’Europe. 

La 52e conférence de Kontiki a eu lieu début mars à Luxembourg. Elle avait pour thème central le lancement d’un système de billetterie électronique au Luxembourg. Ce petit pays situé au cœur de l’Europe ne compte que 560 000 habitants et une grande part de population résidante étrangère. Chaque jour, ce sont plus d’un demi-million de courses transfrontalières qui sont effectuées par des personnes venant d’Allemagne, de France et des Pays-Bas pour travailler au Luxembourg. La grande part des frontaliers se déplace en voiture, seuls 7 % empruntent les transports publics. La densité du trafic est frappante lorsque l’on se rend dans la ville de Luxembourg. On y trouve de larges voies d’entrée, dont certaines réservées aux bus. La physionomie de la ville est marquée par les plus de 1000 bus de transports publics qui la sillonnent.

Les exposés ci-après figuraient au programme de la 52e conférence de Kontiki:


  • Introduction sur les TP au Luxembourg – stratégie de mobilité – le projet LuxTram – le système de billetterie électronique au Luxembourg d’un point de vue stratégique
  • Lancement du système de billetterie électronique au Luxembourg – buts – architecture – réalisation
  • Position de l’UE – objectifs et stratégie – programme cadre – programmes d’encouragement
  • Position / stratégie de l’UITP – objectifs et stratégie – la Smart Ticketing Alliance
  • All Ways Travelling – Development of a model for a European multi-modal passenger information and booking system
  • Mise en place de la plateforme IPSI  – exigences – possibilités en  matière de distribution
Le 15 avril 2015, un système de billetterie électronique se fondant sur une carte à puce a été lancé au Luxembourg. Il ne fonctionne pour l’instant qu’au Luxembourg. Il ne s’étendra au trafic transfrontalier que dans une prochaine étape, étant donné que les pays voisins utilisent d’autres systèmes de billetterie électronique qui ne sont pas compatibles. Le nouveau système va revaloriser les transports publics au Luxembourg. On devrait donc assister à un transfert d‘une partie du trafic individuel vers les transports publics. Il est prévu d’intensifier le trafic régional et de créer de nouvelles lignes de tram. Le concept de multimodalité au Luxembourg, qui englobe les transports publics et le trafic motorisé, les Park+Ride et le secteur du tourisme, sera encore développé. Cela impliquera une optimisation des tarifs.  
La «MKaart» luxembourgeoise est disponible aux guichets agréés du «Verkéiersverbond» (communauté de trafic). L’usager peut ensuite enregistrer sa carte sur le mShop en ligne ou l’application mTicket et y commander et payer les produits qu’il souhaite.




Il est possible d’enregistrer plusieurs produits sur la carte, et plusieurs personnes peuvent accompagner le titulaire de la carte dans son voyage.

  • Billet de courte durée 2 h
  • Carte journalière
  • Set de 10 billets de courte durée
  • Set de 5 cartes journalières
Le jour suivant la commande, l’usager peut «charger» son produit sur la MKaart à un composteur ou un distributeur portant le symbole Pick Up avant de commencer son voyage. Pour valider le billet électronique, il doit ensuite placer celui-ci devant un composteur à écran digital.

Les contrôles aléatoires sont effectués au moyen d’un lecteur électronique qui indique au personnel la validité du titre de transport.
Le client peut consulter toutes les informations nécessaires sur les possibilités d’utilisation à l’adresse Internet http://www.mobiliteit.lu/ ou sur une application. De nouveaux panneaux d’affichage dynamique placés aux arrêts donnent des informations en temps réel sur les heures de départ et d’arrivée à destination. Il reste possible d’acheter des titres de transport aux distributeurs ou directement auprès du chauffeur de bus.


Les exposés de la conférence peuvent être téléchargés ici. Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.

 

Congrès d’IIR sur la mobilité multimodale dans les transports publics, Vienne
25 et 26 février 2015 

Le forum sur les transports organisé les 25 et 26 février 2015 à Vienne, qui réunissait de nombreux experts, a abordé des thèmes actuels de la politique des transports comme la mobilité multimodale ou l’interopérabilité du rail.

De nombreuses personnes empruntent déjà différents moyens de transport. Cette tendance va s’intensifier encore. Les innovations, comme les cartes fournissant un accès facilité aux différentes offres de mobilité, les cartes annuelles des entreprises de transports publics ou des communautés, des stations de vélopartage et d’autopartage, ou les entrées pour p. ex. des musées, des concerts, montrent la voie à suivre. 

Pour combiner des offres de mobilité entre elles, il faut des précurseurs capables de relever ce défi et de le réaliser de la bonne manière et selon les besoins du client. 

Le congrès de l’IRR à Vienne a eu lieu dans le cadre du forum des transports et avait pour titre «Interconnexion, intégration, optimisation – de l’offre à la billetterie» (traduction du titre original). Les thèmes suivants y ont été discutés et présentés:  


  • Réalisation de nouveaux concepts de mobilité – infrastructure, organisation financement
  • Information multimodale, information sur les tarifs et vente en ligne – intégration des systèmes
  • La carte de la mobilité, un outil clé – réalisation et déploiement
  • Billetterie sur téléphone portable, billetterie électronique, smart card – développements actuels, expérience utilisateurs, sécurité des données
  • Autopartage – concurrent majeur ou futur partenaire?

Les nouveaux concepts de mobilité, comme les systèmes multimodaux «switchh» de la Hamburger Hochbahn ou «smile» des Wiener Stadtwerke ont été présentés, de même que la carte de mobilité des Pays-Bas. Des idées et des réalisations toutes très intéressantes, qui montrent ce qui est possible, où et sous quelles conditions.
 
Dans ces projets, il s’est avéré une fois de plus que les conditions d’organisation dans la conception, la mise en place et la réalisation jouent un rôle central. Pour la carte de mobilité des Pays-Bas par exemple, il a fallu des années de concertation (sept ans, selon le directeur du programme Mortier des OVCP) jusqu’à ce que les entreprises de transport participantes se mettent d’accord sur la carte et la réalisent ensemble.  

En Suisse, les choses sont beaucoup plus simples, étant donné que nous disposons déjà aujourd’hui de conditions d’organisation exemplaires et nécessaires. Ces structures nous permettent de jouer un rôle de précurseur dans le monde multimodal. Cela demande du courage et la volonté de façonner l’avenir de sorte à faciliter l’accès aux transports publics à nos clients.

Les exposés donnés lors du congrès peuvent être téléchargés ici. Les informations détaillées ne sont disponibles qu’en allemand.