Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à eVoyage

 

S'abonner à RTE NEWS

 

e-newsletters

Newsletter des tp
eVoyage
TECH NEWS
RTE NEWS
RhB
STI
CJ
BLS
Médias > Renato Fasciati est le nouveau président de l’Union des transports publics

Renato Fasciati est le nouveau président de l’Union des transports publics

L’assemblée générale de l’Union des transports publics (UTP) a élu, aujourd’hui à Neuchâtel, son nouveau président en la personne de Renato Fasciati, le directeur des Chemins de fer rhétiques. Il succède à Norbert Schmassmann. L’assemblée a en outre abordé le message spécial du Conseil fédéral sur les transports publics et l’augmentation visée de la répartition modale.

Membre du comité de l’Union des transports publics depuis 2016, Renato Fasciati a rejoint le comité directeur de l’association faîtière l’année dernière. «Nous vivons une période palpitante et pleine de défis. J’ai envie d’aider à unifier les intérêts de la branche et à améliorer les conditions-cadres des transports publics avec l’aide de la direction très professionnelle de l’association et de ses organes», a déclaré Fasciati aux quelque deux-cent-cinquante membres présents lors de son discours.

Le président sortant, Norbert Schmassmann, en fonction depuis 2017, a justifié le non-renouvellement de son mandat par son départ à la retraite l’an prochain. Schmassmann travaille pour l’association depuis 1996, il a été élu au comité en 2006 et à la présidence en 2017. «Je suis content de relever que l’UTP est bien positionnée et qu’elle est parvenue, pendant mon mandat de président, à approuver à l’unanimité une nouvelle stratégie», a résumé l’actuel directeur des transports publics de Lucerne dans son exposé.

Outre la stratégie de l’association, l’approbation de la prise de position de l’UTP sur les questions de régulation dans la branche a été l’un des principaux chantiers de la présidence de Schmassmann. Les plus grands défis des transports publics y sont décrits, de même que les attentes de l’UTP en matière de régulation. Citons deux points-clés: le rôle capital de la hausse de la part modale des transports publics dans la poursuite des objectifs climatiques, et la collabo-ration éprouvée au sein de la branche en faveur d’une concurrence des idées.

Projet Covid-19 traité cet automne au Parlement

La crise du nouveau coronavirus a durement frappé les transports publics de Suisse. Les re-cettes ont chuté dans tous les secteurs de trafic, dans certains jusqu’à 80 %; le trafic touristique n’a même engrangé aucune entrée d’argent en raison de son arrêt complet, lequel avait été prescrit par les autorités. Dans le même temps, les coûts n’ont que très peu baissé puisque les transports publics ont dû maintenir une offre de base dans tout le pays. En conséquence, la branche des TP est menacée par des déficits importants. L’UTP salue dès lors le large plan de mesures prévu par la Confédération. Dans son exposé, le directeur de l’UTP Ueli Stückelberger a réaffirmé la position de l’UTP selon laquelle les trafics local et touristique doivent figurer dans le projet traité cet automne au Parlement puisque tous les secteurs sont concernés dans la même mesure par le Covid-19.

Hausse de la part modale des TP sur le trafic total

En outre, l’association faîtière est ravie que le Conseil fédéral souhaite montrer comment augmenter la part des transports publics sur l’ensemble du trafic, tel que le demandaient quatre motions identiques. Une chose est sûre: pour atteindre les objectifs climatiques, les transports publics font partie de la solution, et non du problème. Les transports publics sont en effet efficaces énergétiquement, propres et nécessitent peu d’espace. Leur part modale est aujourd’hui de 24 %. Accroître ce chiffre contribue largement à diminuer les émissions globales de CO2.

Élections

L’assemblée générale, qui s’est tenue à Neuchâtel, a élu Renato Fasciati à la présidence et Fabian Schmid, directeur du RBS, à la vice-présidence de l’association. Cyrill Weber, directeur des Zugerland Verkehrsbetriebe, a rejoint le comité directeur de l’UTP, alors que Philipp Wegmüller et Denis Berdoz, respectivement président de la direction de railCare AG et directeur des Transports publics genevois, ont été nommés au comité.

Composition du comité de l’UTP (* membres du comité directeur de l’UTP)

Président Renato Fasciati* Directeur des RhB
Vice-président Fabian Schmid* Directeur du RBS
Membres Thomas Baumgartner Directeur des AB
  Denis Berdoz Directeur des TPG
  Andreas Büttiker Directeur de BLT
  Vincent Ducrot* CEO des CFF
  Ralf Eigenmann Directeur des VBSG
  Bernard Guillelmon* Président de la direction du BLS
  Hans-Peter Hadorn Directeur de Hafenbahn Schweiz AG
  Franz Kagerbauer Directeur du ZVV
  Stefan Kalt Directeur des RVBW
  Matthias Keller Directeur des VBG
  Thomas Küchler Président de la direction de la SOB
  Fernando Lehner Président de la direction de la MGB/GGB
  Fredy Miller    Directeur d’ASm
  Thomas Nideröst Directeur de Stadtbus Winterthur
  Christian Plüss* Président de la direction de CarPostal
  Daniel Reymond Directeur de TRAVYS
  Norbert Schmassmann Directeur des VBL
  Guido Schoch* Directeur des VBZ
  Stefan Schulthess Directeur de la SGV
  Martin von Känel Directeur des Transports Martigny et Régions
  Pascal Vuilleumier Directeur des Transports Publics Neuchâtelois
  Cyrill Weber* Directeur des Zugerland Verkehrsbetriebe
  Philipp Wegmüller Président de la direction de railCare


Renseignements

Bruno Galliker, porte-parole de l’UTP pour la Suisse romande  |  031 359 23 38
Ueli Stückelberger, directeur de l’UTP  |  079 613 77 01

Téléchargements