TL
BLS

Des mesures fortes pour des transports respectueux du climat

Le réchauffement climatique préoccupe fortement la population suisse. Cet automne, le Parlement se penchera une fois de plus sur la nouvelle loi sur le CO2. La LITRA et l’Union des transports publics (UTP) souhaitent que cette occasion soit mise à profit pour rendre les transports plus respectueux du climat.

La part des transports publics (TP) sur le total des émissions de CO2 dues aux transports suisses se monte à 4 % seulement. Un voyage en train génère 27 fois moins de CO2 et requiert six fois moins d’énergie que le même trajet en voiture. Les transports publics ont ainsi un fort effet de levier en vue de rendre l’entier du trafic moins nuisible pour le climat. Quatre mesures doivent renforcer durablement les TP:
 

Augmenter la part modale et la fréquentation

Améliorer la répartition modale en faveur des transports publics est une clé de la solution. Les prestations de transport fournies par les TP ont considérablement crû ces vingt dernières années, mais leur part sur le trafic total stagne. Les mesures suivantes contribuent à encourager le transfert de la route au rail et à atteindre les objectifs climatiques et énergétiques:
  • augmenter l’attractivité des TP
  • mieux coordonner l’aménagement du territoire et la planification des transports
  • renforcer la fréquentation des TP en dehors des heures de pointe, p. ex. à l’aide d’incitations telles que les billets dégriffés

Améliorer l’efficacité énergétique et promouvoir les systèmes de propulsion neutres pour le climat

Dans le cadre de la stratégie énergétique de l’UTP, la branche des transports publics s’est engagée à augmenter son efficacité énergétique de 30 % d’ici 2050. Le passage des moteurs à combustion à des systèmes de propulsion neutres pour le climat, aussi bien dans les TP routiers qu’en remplaçant les locomotives diesel, doit permettre aux TP d’apporter leur contribution à la réduction des émissions de CO2 en Suisse. À partir de 2025, les entreprises ferroviaires du pays injecteront de plus dans leur réseau uniquement du courant fourni par les énergies renouvelables comme l’hydroélectricité.
 

Positionner la Suisse comme pionnière

La Suisse doit jouer un rôle de précurseur dans la mise en oeuvre des objectifs climatiques. Cela ne grève pas notre économie; au contraire, c’est une chance pour notre marché du travail et notre qualité de vie.
 

Une taxe CO2 pour tous les moyens de transport

Les objectifs climatiques ne pourront pas être atteints sans véritablement taxer les carburants selon leurs émissions de CO2. Le trafic terrestre mais aussi l’aviation doivent réaliser des efforts. Le train améliorant son offre dans le transport
international de voyageurs, l’aviation pourra être remplacée sur les courtes distances par d’autres solutions valables.
 

Renseignements

Martin Candinas, président de la LITRA, 078 841 66 86
Ueli Stueckelberger, directeur l’UTP, 079 613 77 01

 

Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)