Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à eVoyage

 

S'abonner à RTE NEWS

 

e-newsletters

Newsletter des tp
eVoyage
TECH NEWS
RTE NEWS
SOB
SGV
MGB
STI
RhB
zb
Médias > Hausse des prix modérée et nouvelles offres attrayantes

Hausse des prix modérée et nouvelles offres attrayantes

Suite à la hausse du prix du sillon de 100 millions de francs décidée par la Confédération pour 2017, la branche des transports publics va augmenter ses prix de 3% en moyenne. Afin de garantir sa compétitivité et de renforcer le trafic de loisirs, la branche a décidé de mettre en œuvre cette hausse de manière différenciée. Après des mois de négociations, le surveillant des prix et la branche se sont mis d’accord sur un paquet de mesures de quelque 50 millions de francs, qui permettront en particulier d’atténuer les effets de la hausse des tarifs de l’AG, plus élevée que la moyenne. Les abonnements généraux verront ainsi leur prix augmenter de 4,2% en moyenne et celui des billets unitaires, de 2,5%. Les titulaires d’AG qui prolongeront leur abonnement sans interruption profiteront en outre d’un rabais unique. Le prix de l’abonnement demi-tarif, de la carte Junior, de Voie 7 ainsi que de la carte 9 heures pour le demi-tarif reste inchangé. Les CFF ne procèderont en outre à aucune hausse de prix pour les trajets à travers le tunnel de base du Saint-Gothard. L’année prochaine, de nouvelles offres attrayantes seront lancées, notamment la carte journalière dégriffée et l’abonnement Évasion.
 
Le réaménagement de l’offre dans le domaine des transports publics ainsi que l’entretien de l’infrastructure ferroviaire entraînent une hausse des coûts. Début 2017, une augmentation du prix du sillon de l’ordre de 100 millions de francs par an viendra s’y ajouter. La branche des transports publics a donc décidé une hausse moyenne des tarifs de 3% sur l’ensemble de l’assortiment, qui entrera en vigueur au changement d’horaire du 11 décembre 2016. La clientèle contribuera ainsi directement au maintien du niveau élevé des prestations fournies par les transports publics. Après des mois de négociations, le surveillant des prix et la branche se sont mis d’accord sur un paquet de mesures de quelque 50 millions de francs, qui bénéficiera à la clientèle.

La hausse de prix moyenne pour l’AG s’élèvera à 4,2% et celle des billets unitaires, à 2,5%. À compter entre le 1er février 2017et le 31 janvier 2018, les titulaires d’un AG recevront un rabais maximal de 180 francs s’ils renouvellent leut abonnement sans interruption. Cette mesure permettra de compenser en partie la hausse des tarifs. Le prix de l’abonnement demi-tarif, de la carte Junior, de Voie 7, de l’expédition de bagages ainsi que de la carte 9 heures pour le demi-tarif reste quant à lui inchangé. L’objectif de la branche des transports publics est en effet de renforcer l’attractivité du trafic de loisirs et d’acquérir de nouveaux clients. À compter du 1er février 2017 également, les entreprises de transport accorderont pendant une année à leurs clients un rabais de 50% sur la carte Junior et la carte Enfant accompagné. En plus de la carte Junior (pour les parents), la branche des transports publics proposera en effet une carte Enfant accompagné (pour toutes les autres personnes accompagnantes) dès le mois de décembre 2016. Les personnes accompagnantes ne seront donc plus nécessairement les grands-parents: voisins, tantes et oncles, amis et mamans de jour pourront eux aussi assumer ce rôle. La carte Petits-enfants est intégrée à cette offre. La carte Enfant accompagné permettra aux enfants de voyager pendant une année pour 15 francs au lieu de 30, à condition d’être accompagnés par une personne de plus de 16 ans.

Les CFF ne procèderont en outre à aucune hausse de prix pour les trajets à travers le tunnel de base du Saint-Gothard. Et elle est clairement d’avis que les transports publics suisses doivent rester abordables pour tous, et que les augmentations tarifaires, si elles sont inévitables, doivent rester aussi modérées que possible. C’est pourquoi la branche assume elle-même une partie des coûts supplémentaires résultant de l’augmentation du prix du sillon. En outre, elle s’engage en faveur d’une amélioration constante du rapport prix-prestation, par exemple en créant de nouvelles offres telles que les billets dégriffés.

Une nouvelle offre attrayante pour les pendulaires: l’abonnement modulable.

À partir du changement d’horaire de décembre 2016, une nouvelle offre sera disponible. L’abonnement modulable sera proposé dans toute la Suisse et permettra de voyager de manière flexible en combinant plusieurs parcours et zones. Cet abonnement est destiné aux pendulaires voyageant au-delà des limites de la communauté ou dans des régions sans communautés tarifaires et qui aimeraient donc également pouvoir utiliser les transports publics locaux. Il sera proposé sous forme d’abonnement mensuel ou annuel pour juniors et adultes. Son prix sera fonction du trajet et du nombre de zones traversées. L’abonnement modulable viendra remplacer les abonnements Inter actuels.

L’année prochaine, la branche lancera en outre une carte journalière dégriffée permettant de voyager à un prix avantageux sur l’ensemble du réseau des transports publics, de manière similaire à l’AG. Une autre offre intéressante sera également proposée: l’abonnement Évasion, qui peut être utilisé avec un abonnement demi-tarif pour voyager dans des conditions similaires à celle de l’AG pendant une durée de 20 ou 30 jours. Dans un premier temps, ces deux nouveaux produits vont être testés dans le cadre d’un projet pilote.

Respect de l’accord à l’amiable conclu avec le surveillant des prix en 2014.

En décembre 2016, la branche des transports publics mettra en œuvre les mesures tarifaires décidées, dans le respect de l’accord à l’amiable passé avec le surveillant des prix.


Qu’est-ce que le prix du sillon?

Chaque trajet en train entraîne des coûts pour les gestionnaires de l’infrastructure, qui doivent assurer la maintenance des rails, ainsi que le fonctionnement et l’entretien des aiguilles et des signaux. Les entreprises de chemin de fer versent donc aux gestionnaires de l’infrastructure une contre-prestation pour l’utilisation de leur réseau ferroviaire: le prix du sillon. Le montant de ce dernier est fixé par le Conseil fédéral. À partir du 1er janvier 2017, le prix du sillon va augmenter de 100 millions de francs.


Renseignements

Sylvie Schneuwly, Communication ch-direct |  031 359 23 32
Jeannine Pilloud, présidente ch-direct (Service de presse CFF, 051 220 41 11)

Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)
Communiqué de presse italien (PDF)