Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à eVoyage

 

S'abonner à RTE NEWS

 

e-newsletters

Newsletter des tp
eVoyage
TECH NEWS
RTE NEWS
SOB
SGV
MGB
STI
RhB
zb
Médias > La branche des transports publics se tourne vers la mobilité de demain

La branche des transports publics se tourne vers la mobilité de demain

Numérisation, automatisation des systèmes de transport et évolution des besoins de la clientèle: la mobilité est en pleine évolution. Pour les entreprises de transports publics, il s’agit à la fois d’une opportunité et d’un grand défi. Les acteurs de la branche se sont réunis à Olten avec les parties prenantes du monde scientifique et politique afin de faire pour la première fois un point de la situation. Conclusion: les entreprises disposent d’un grand potentiel pour rendre la mobilité de demain plus simple et plus efficace pour la clientèle. Une réponse plus rapide aux besoins de la clientèle nécessite une collaboration renforcée et plus flexible au sein de la branche et avec les partenaires.

Aujourd’hui déjà, les usagers des transports publics souhaitent travailler, s’informer et être actifs sur les médias sociaux lors de leurs déplacements. Ils souhaitent se rendre de A à B de manière ponctuelle et efficace. À l’avenir, ils ne dépendront plus forcément des transports publics. Ils pourront en effet combiner plusieurs modes de transport: transports publics, autopartage, véhicules autonomes. La mobilité deviendra plus simple, plus flexible, plus individuelle et mieux intégrée, notamment grâce à de nouvelles plateformes d’information et de réservation numériques. Tout cela nécessite une infrastructure de transports bien entretenue.
 
Sur la bonne voie
Pour les entreprises de transports publics, cette évolution constitue à la fois une opportunité et un grand défi. Au cours d’un congrès de deux jours organisé à Olten par l’Union des transports publics (UTP), les CFF, le BLS et le SOB, les acteurs de la branche se sont réunis pour dresser un premier bilan. La principale question était la suivante: la branche des transports publics est-elle suffisamment préparée pour affronter ce tournant technologique et social? Un panel composé d’experts en sciences et économie, de représentants d’associations et du monde politique a dialogué afin de trouver des réponses.
 
Conclusion: on est sur la bonne voie. Les différentes entreprises travaillent donc d’arrache-pied pour l’avenir des transports publics. La branche souhaite toutefois donner un coup d’accélérateur et renforcer la collaboration non seulement entre les différents acteurs des transports publics, mais aussi au-delà. Les représentants de l’UTP, des CFF, du BLS et du SOB sont convaincus que le système «TP 4.0» pourra uniquement être développé en étroite collaboration avec la branche et les autres partenaires issus du monde scientifique, économique et politique, et qu’il permettra de créer des offres de mobilité optimales pour la clientèle. Les premiers jalons sont posés, que ce soit avec la simplification du système tarifaire ou les initiatives visant à augmenter le taux d’occupation des trains.
 
Des défis à relever
Les participants étaient tous d’accord sur un point: ces efforts ne suffiront pas. Les transports publics vont subir une concurrence croissante de la part des autres opérateurs de mobilité et doivent fortement réduire leurs coûts. Dans le même temps, la demande en matière de mobilité va continuer à croître; rien que dans les agglomérations, on s’attend à une hausse de 50% du nombre d’usagers des transports publics. Les aménagements conçus pour répondre à la demande aux heures de pointe ne peuvent plus guère être financés. Des concepts de financement durables et de nouveaux modèles commerciaux doivent donc être mis en place afin de pouvoir continuer à offrir à la clientèle des prestations de qualité à un prix abordable. L’UTP va maintenant approfondir le thème au sein de la branche sur la base de ces discussions.

Remarque
Le programme et les exposés de la rencontre des 3 et 4 mars consacrée à la mobilité de demain sont disponibles sous: www.utp.ch
 

Informations complémentaires

Services de presse de l’UTP, des CFF, du BLS et du SOB


Citations clé

Michel Joye, président de l’Union des transports publics:
«La numérisation et les nouvelles formes de mobilité créent de nouveaux besoins chez la clientèle. Si nous identifions ces tendances suffisamment tôt et élaborons des solutions adéquates, cette évolution constitue une grande opportunité pour les transports publics».
 
 
Ueli Stückelberger, directeur de l’Union des transports publics:
«Les attentes des clientes et clients constituent un grand défi pour la branche des transports publics. Des projets communs tels que l’harmonisation des tarifs apportent des éléments de réponse».
 
Andreas Meyer, CEO des CFF
«Les nouvelles technologies et la numérisation permettent d’effectuer un grand pas en avant – pour des transports publics simples associés à un bon rapport prix-prestation pour les clients et les commanditaires. Nous devons accélérer les innovations de manière ciblée et les interconnecter au sein de la branche».
 
Bernard Guillelmon, CEO du BLS:
«La numérisation modifie les offres de mobilité et leurs formes de production. Pour pouvoir exploiter cette opportunité, nous devons créer de nouvelles formes de collaboration au sein et à l’extérieur de la branche».
 
Thomas Küchler, président de la direction du Südostbahn:
«Les changements en matière de mobilité dus à la numérisation ainsi que l’évolution des habitudes de mobilité de notre clientèle vont représenter un grand défi stratégique pour les entreprises de transport de petite et de moyenne taille, que nous devrons relever ensemble».


Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)